N°5 de Chanel : le storytelling

À gauche, Gabrielle Chanel dans sa suite de l’hôtel Ritz à Paris devant l’objectif de François Kollar (Photo © ministère de la Culture) pour la première campagne publicitaire américaine du N°5 dans Harper’s Bazaar, en 1937. D’autres femmes après elle, prendront le relais : Lauren Hutton, Ali Macgraw, Candice Bergen, Catherine Deneuve, Suzy Parker, Carole Bouquet, Nicole Kidman. Et Brad Pitt, en 2012, prononçant un nouveau mot clé : « inévitable ». A droite, la photo mythique, fortuite, de Marylin Monroe se parfumant de Chanel N°5 avant la première de la pièce de théâtre « Une chatte sur un toit brûlant » de Tenessee Williams en 1955. L’année précédente, l’actrice américaine confia, lors d’une interview, ne porter que « quelques gouttes de N°5 » pour dormir. Sans doute la plus belle publicité mondiale du parfum (Photo Ed Feingersh © Michael Ochs Archives / Getty Images). En 1964, le flacon iconique inspirera aussi le roi du pop-art, Andy Warhol.

dans Mode , à 23 août 2019